A vos plumes !
Bonjour,
N'hésite surtout pas à t'inscrire sur ce forum. Je suis persuadé que tu t'y plairas, d'ailleurs ici personne n'est mécontent. Alors vient partager tes textes et ta soif de lectures avec nos écrivains.
Amicalement, en espérant vous voir bientôt sur le forum.
xAudrey =)



 
Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un Souvenir Oublié [Twilight]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Un Souvenir Oublié [Twilight]   Mer 10 Fév - 16:39

Bonjour,
Je vais commencer à poster mes textes. J'avais commencé celui là il ya quelque temps mais les derniers chapitres ont bloqué, il n'est donc pas fini. Je vais vous poster le début peu à peu.


Chapitre I

Je déambulais dans un des immenses couloirs du château. Celui-ci était un des plus chics couloirs de l'habitat, il était lumineux, les murs étaient recouvert de chaux et une soyeuse moquette bleu pâle recouvrait le sol. Ça et là des plantes ou des statues étaient exposées rendant la pièce plus vivante. J'entendis soudain de nombreux cris dans une des pièces inférieurs, le repas devait commencer à arriver. Je pressa le pas pour arriver à un ascenseur dans lequel je pénétra et ferma les grilles avant qu'il ne descende. Je commençais à sentir leurs odeurs et le venin affluait dans ma bouche. J'entrai dans la spacieuse pièce ronde dans laquelle le festin avait était apporté. Une vingtaine d'hommes et de femmes d'ages et d'origines différents aux gouts plus délicieux les uns que les autres. Je ne fis pas attention aux vampires qui m'entouraient et m'approchas d'un jeune homme à la carrure imposante dégageant une odeur particulièrement alléchante. Je n'est jamais vraiment aimé tuer des humains, bien que cela soit dans ma nature de vampire, alors je ne les faisais pas languir dans leur peur oppressante. J'attirais l'homme vers d'un geste vif du bras et planta mes crocs dans sa jugulaire, son sang était encore meilleur que l'odeur qu'il dégageais , je l'avala goulument et laissa son corps paitre parterre en me désolant de ce que je venais de lui affliger. Je me dirigea dans le pièce adjacente et m'assis sur l'un des trois trônes au centre de la pièce.

Après quelques minutes, les autres vampires me rejoirent. Aro, de sa si élégante démarche, s'approcha de moi et me déposa un doux baiser sur les lèvres avant de s'assoir sur le siège que j'occupais quelques instants auparavant et me laisser m'assoir sur ses genoux.

« - Bella, très chère, quand cessera-tu de t'inquiéter pour ces misérables humains et te nourrir enfin à satiété?
-Je suis désolé Aro mais c'est plus fort que moi je n'y peux rien.
-T'as surement du faire une erreur quand tu la choisis, pesta Alec.
-Tu ferais mieux de faire attention mon chère, si tu ne veux pas que je te vide de ton satané sang, ripostais-je
-Assez ! Alec, tu ferais mieux de maitriser tes paroles. Suis moi, Bella.»

Une fois de plus mon chère et tendre Aro était intervenu dans une énième dispute avec Alec. D'aussi loin que je me souvienne, il ne m'as jamais aimé à l'instar de Jane, Felix, Démétri et la plupart des autres. Aro savait pourquoi, j'en était certaine mais n'a jamais voulu m'en faire part. Seul Heidi et Corin me montrait une certaine affection. Heidi était une grande blonde au charme ravageur qui allait nous trouver notre festin, nous nous étions toujours plutôt bien entendu mais on ne peut pas dire qu'il y avait vraiment plus. Corin lui était un jeune homme transformé bien trop tôt à mon goût, j'ai toujours eu l'impression qu'il était proche de moi parce qu'il se sentait seul ou coupable ou je ne sais quoi. La rumeur dit que Aro la ajouté à nos rangs parce qu'il peut manipuler les pensées mais ni lui ni Aro n'ont jamais rien ajoutés la dessus.

Je suivis Aro à travers les couloirs et nous arrivâmes dans nos appartements privés, j'avais les miens à l'étage supérieur mais Aro me permet rarement d'y passer du temps. Il ferma la porte et commença à m'embrasser. Je lui rendit son baiser avec fougue et me colla à son corps marmoréen, nous nous retrouvâmes rapidement nus et nous eûmes de torrides ébats durant de longues heures. Au crépuscule, je lui déposa un tendre baiser sur les lèvres et me retira. Je me dirigea vers la bibliothèque, elle était sur-dimensionnée, il y avait plus d'un dizaine d'étagères remplis de livres de plusieurs mètres de longs et montants jusqu'au plafonds. C'était un vrai havre de paix où je me réfugiait souvent. Je m'assis sur un fauteuil et me mis à divagué sur ma relation avec Aro. J'étais certes sa maitresse, mais on ne peut pas dire que sa allait plus loin. Je l'affectionnait particulièrement certes mais je ne l'aimais, pas comme le disent certains écrits. Chez nous autres immortelles, l'amour est unique et bien plus fort que tout. Deux vampires qui tombent amoureux l'un de l'autre de peuvent être séparés et ne peuvent que s'aimer pour l'éternité. Or Aro ne m'avais jamais manqué lorsqu'il partait en voyage, je ne pensais pas vraiment à lui. J'espère que je pourrais un jour sentir mon cœur froid battre dans mes entrailles pour un être d'exceptionnel et que mon âme damné pourra un jour rencontré sa chère et tendre moitié. Mais j'étais surement trop romantique, mon statut de tueur ne devait pas être assez apprécié chez les divinités quelles qu'elles soient pour me permettre de vivre un jour ce si beau sentiment qu'est l'amour. Mais d'autres soucis me trottait dans la tête aussi et le plus grands est «Qui suis-je?», certes la réponse en elle-même je la connais. Mais plus profondément, je n'en ai aucune idée. Des ouvrages disent que le vampire n'est que le prolongement de ce qu'il fut lorsqu'il était homme. Mais je n'en ai aucun souvenir, Aro m'as dis qu'il m'avait transformé lors d'un festin où il n'avais pus y résisté lorsqu'il m'avait vu. Un sentiment indescriptible me disait-il. Mais a part cela, je ne connais rien de mon passé comparé aux autres vampires. Et c'est le plus étranges, tous ont des souvenirs plus ou moins flous de leurs vies humaines mais moi, rien. Je ne sais absolument pas qui je suis et c'est terriblement frustrant.

Après un long moments de divagation, je me levas, passa prendre mon capuchon dans mes appartements et sortis de la cité afin de me défouler. Le ciel était blanc et me magnifique flocon tombait ca et là, c'était magnifique. J'avais rarement vu d'aussi beau spectacle en dis années d'existence damnées. J'admirais la neige quelques minutes, puis traversa les murs de la cités. Je courus dans les champs et forets pendant de longues heures. J'aimais ca, le vent qui fouettait mon visage me donnait des sensations sans nom et je courrais sans y réfléchir, j'écoutais le bruit de la nature, du gazouillis des oiseaux aux courses des biches avec leurs petits. C'était apaisant.


Dernière édition par xAudrey le Mer 24 Mar - 15:48, édité 2 fois

avatar



Féminin Messages : 291
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 24
Localisation : Il faudra que tu cherches =P

Voir le profil de l'utilisateur http://a-vos-plumes.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Souvenir Oublié [Twilight]   Ven 12 Fév - 22:33

J'ai lu la sage Twilight, c'est une belle histoire. Ton texte est super aussi, tu écrit très bien. J'attend la suite avec impatience. Je voudrais juste te dire qu'on ne vois pas bien qui parle lors du dialogue. Voila bisou

avatar



Féminin Messages : 12
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Souvenir Oublié [Twilight]   Sam 13 Fév - 0:35

Merci =) Je mettrai la suite prochainement. Je vais modifier le moment du dialogue.

avatar



Féminin Messages : 291
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 24
Localisation : Il faudra que tu cherches =P

Voir le profil de l'utilisateur http://a-vos-plumes.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Souvenir Oublié [Twilight]   Mar 16 Fév - 14:24

Voila une petite suite.

Chapitre II

Après des heures de courses, je retournais vers la cité, lorsque je sentis l'odeur de trois vampires inconnus au loin. Je me hâta de me cacher derrière un arbre mort, heureusement le vent emportais leur odeur et les cachais de moi. Je me sentais un peu bête de me cacher comme ça, je savais que je ne risquait rien, je ne pouvais être que la plus forte grâce mon pouvoir mais c'était la première fois que je rencontrais des vampires étant seules et cela m'effrayais quelque peu. Je fis en sorte de me déplacer à leur vitesse. C'était aisé pour le couple, une femme petite et mince au large boucle caramel et un grand blond, mais bien plus difficile pour le jeune homme qui courrait beaucoup plus rapidement devant eux. C'était un grand mince aux cheveux de cuivre désordonnées, du peu que je puisse discerné entre les arbres au travers desquels je courrais, il me paraissait extrêmement beau, enfin pour un vampire cela étant.

Je continuais à les suivre discrètement, il n'y avait aucun doute, ils se dirigeaient vers Volterra et la détermination que j'apercevais dans le regard du jeune homme me disait qu'ils n'étaient pas là pour une simple visite de courtoisie. Au bout d'un moment, je me surpris à admirer l'Apollon. Que m'arrivait-il pour me perdre ainsi, j'en avais même oublié ces deux acolytes ce qui auraient pus mal tournés si je m'en était rendu compte plus tard, en effet ils commençaient à ralentir car on approchaient de la civilisation et j'avais oublié de faire de même mais je me rendu compte aussi que le vent commençaient à tourner et qu'ils pourraient bientôt me sentir, j'y remédias rapidement. Mais alors que notre vitesse était à présent à l'échelle humaine, je pus détailler le visage du jeune homme, et sans que je comprenne pourquoi un sentiment de malaise me frappa et je m'écroulais.

Lorsque je revins à moi, j'étais seule à quelques mètres des remparts arrière, je sauta par dessus et disparus dans une bouche d'égout permettant d'accéder au château. J'avançais lentement dans les souterrains, repensant aux évènements. Que m'était-il arrivé? Jamais on as entendu parler d'un être froid perdant connaissance, nous sommes supposé n'être atteint d'aucun soucis de santé, jamais. Était-ce un de ces mystérieux inconnus ? Peut-être n'étais-je pas aussi discrète que je le désirais et une de ces âmes damnés possèdent un pouvoir étrange. Quoique cela me semble étonnant, puisque je suis le seul être connu de mon espèce auquel on ne peut toucher l'esprit, je ne pense pas qu'un don d'immortel aurait pus me toucher ainsi. Tout cela le paraissait vraiment très étrange...

Je traversais les couloirs afin d'atteindre la grande salle, mais les portes étaient fermées et Alec, encadré de Démétri et Felix se tenaient devant celle-ci. Je m'avançais mais Alec serra ses bras autour de poitrine en me fixant d'un air de défi.

- Alec, laisse moi passer!
- Oh, certainement pas. Et tu peux faire ce que tu veux, ton chèr Aro ne te défendra pas, j'agis sous ses ordres. Personne ne rentres!
- Et pourquoi?, lançais-je après encaisser le choc de cette annonce. Je parie qu'il ne t'as même pas mis au courant.
- Tu te trompe ma belle, j'en sais même bien plus que toi.
- Ne serait-ce pas à cause de ses nouveaux venus, répliquait-je après avoir fais le lien.
J'aperçus une certaine stupeur dans son regards l'espace d'un instant.
- Peut-être... mais tu n'en sauras rien. Ne sois pas stupide, Aro te cache de nombreuses choses et cela ne changeras pas.
- Tu ne sais pas ce que tu dis, dis-je à Alec, et quoi que tu fasse je rentrerais quand même de toute façon tes pouvoirs ne peuvent rien contre moi.

Je me mis en position de combat et lui sauta au cou, mais j'avais oublié ses acolytes et ceux-ci m'éloignèrent avec force d'Alec qui esquissait un sourire vainqueur.

- Bella, voyons, rend toi à l'évidence, tu ne seras jamais la plus forte.

La colère commençait vraiment à monter mais je devait de toutes mes forces la contenir, il risquerait d'avoir un incident regrettable. Heureusement, Heidi arriva, ma colère avait surement déjà dus avoir un impact que je n'avais pas ressentis. Je devais vraiment apprendre a me contrôler.

- Que se passe-t-il ici? Pesta-t-elle. Alec, tu veux vraiment que Bella mette en pièce la cité pour une stupide victoire personnelle. Tu ne penses vraiment qu'à toi, et vous deux vous le suivez sans même réfléchir. Vous êtes minables. Viens Bella.
- Non, je vais lui mettre la racler de sa vie, et cette fois Aro ne pourra m'en empêcher.
- Ne sois pas stupide Bella, ne tombes pas aussi bas que lui, je t'en pris viens.

Elle m'implorais avec une telle force, que je me détendis à contre cœur et la suivis. De toutes les personnes qui me détestaient ici, Alec était bien le pire et sa haine était réciproque. Un jour, personne ne seras là pour m'empêcher de faire des dégâts et son compte sera enfin réglé. Mais il fallait que je me calme, je me mis à respirer lentement et
je sentis mon pouvoir s'apaiser.

- Le repas devrait bientôt arriver, ce n'est pas moi qui m'en suis occupé cette fois ci.
- Non merci, Alec m'as couper l'appétit j'irais surement me nourrir à Pise plus tard.

Et je partis sans rien dire en direction des appartements. Je sentis la délicate odeur de l'inconnu dans un des couloir, je rabattis la capuche noir de ma cape et m'approchas du couloir, il était là, accompagné de ces deux acolytes et de Jane. Je pus enfin le détailler, en toute discrétion, il avait un visage angulaire, avec des pommettes hautes et des lèvres pleines, J'aperçus ses yeux angoissés d'une étrange couleur doré, c'était insolite et incompréhensible mais en même temps tellement magnifique.

Soudain, une image s'immisça dans ma tête. Dans une pièce claire et bondée, il était assis à une table en compagnie de deux autres garçons, l'un était massif, l'autre était un blond plus grand et élancé, et de deux filles, une grande blonde hiératique et une petite extrêmement fine aux courts cheveux noirs pointant dans tous les sens. Tous avait ce regards dorées et me fixait dans un mélange de stupéfaction, d'horreur et d'un léger enthousiasme. Cette image me dérouta et je partis en courant dans la direction opposée.


Dernière édition par xAudrey le Mer 24 Mar - 15:46, édité 1 fois

avatar



Féminin Messages : 291
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 24
Localisation : Il faudra que tu cherches =P

Voir le profil de l'utilisateur http://a-vos-plumes.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Souvenir Oublié [Twilight]   Mar 16 Fév - 21:56

Twilight cest pas mon truc tu le sais, mais j'aime comme técris ma n'Audrey.

avatar



Masculin Messages : 19
Date d'inscription : 16/02/2010
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Souvenir Oublié [Twilight]   Sam 20 Fév - 16:03

Oh!! ! Hate de lire la suite !

avatar



Féminin Messages : 12
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Souvenir Oublié [Twilight]   Mer 10 Mar - 18:45

Voila une petite suite. =)


Chapitre III

Lorsque j'arrivais dans mes appartements, Corin m'attendait, assis sur le sofa. Dans la lueur hivernale, sa peau paraissait encore plus pâle, il était magnifique. Mais derrière sa tignasse d'un noir d'encre lui tombant sur le visage, je percevais une angoisse dans ses yeux, je ne l'avais jamais vu ainsi.

- Corin, tu vas bien ? Tu as l'air bizarre...
- Moi ça va … C'est toi qui risques de mal allez … Je suis désolé, Bella. Tellement désolé...

Il était vraiment étrange, et d'un fragilité surprenante qui plus est. Cela étant je met sa fragilité sur le compte de sa jeunesse. Il a été transformé, il y a de nombreuses années, lors de la création d'une meute de nouveaux-nés, afin d'assouvir un profond désir que je ne comprenais pas. Corin, âgé d'à peine quinze ans, fut mordu par un vampire fou à lier voir dément. Il fut vite arrêté, décapité et brulé par la garde Volturienne, ainsi que tout ces nouveaux nés, bien trop jeune pour respecter les règles. Mais Aro fut étonné de sa capacité à manipuler les pensées et le garda auprès de lui.

- Mais enfin, expliques-toi, lui priais-je en m'asseyant à ses cotés.
-Il m'avais fait promettre de garder le secret, mais je ne peut pas, je ne peut plus …
-Corin, je ne comprend rien de ce que tu racontes!
-A ton arrivé ici, on m'as fais promettre de ne jamais rien te dire. J'avais toujours réussi avec plus ou moins de difficulté. Même si j'ai parfois sentis que tu le vivais très mal. Sauf que l'arrivé dans la cité de ces vampires, je ne sais pas si tu es au courant, complique les choses et je ne peux plus te laisser dans l'ignorance. Alors, je n'ai pas manipuler tes pensées, j'ai fais plus que ça... Je les ai effacés de ta mémoire... Je suis désolé...
-Quoi, mais de quoi tu parles ? Mais c'est impossible, mon esprit est fermé aux autres. Articulais-je perdu, stupéfaite de cette improbable annonce.
-Il le savais mais...
-Qui «il»?
-Aro... Il le savait mais il espérait de toute ces forces que ça marche. Et en effet, durant ta transformation, conformément aux attentes d'Aro, ton esprit s'est retrouvé à découvert et j'ai pus le manipuler. Je suis désolé Bella, si tu savais comme je m'en veux de t'avoir fais ça...

Il me regarda avec des yeux implorants, mais je ne m'en rendit a peine compte tellement je bouillonnait intérieurement. Comment était-ce possible? Comment avaient-ils pus me trahir? Je me leva et lança un violent coup de poing dans le mur, ce qui ébranla tous le château.

Dehors, la neige cessa de tomber. Le ciel devint noir et des éclairs le zébrèrent. Un horrible vent se souleva. Les animaux de compagnie ou de la foret commencèrent a pousser des cris et partir dans tous les sens. Je le sentais, je devais me calmer, je devais maitriser cette force intérieure qui mettait la cité dans tout ses états. De plus, Aro savait que mes émotions pouvait influer sur mon don sans que je parvienne à le maitriser, il allait forcement s'en rendre compte et arriver. Je somma Corin de partir pour de pas qu'Aro puisse avoir des doutes. Je me concentra, je respirais le plus calmement que je pus, pensa au bien être du vent fouettant mon visage quelques heures auparavant je respirais et me calmais. Le vent cessa de frappait sur les vitres et le ciel se dégagea.

Aro arriva en courant. Il me regarda interloqué, il fallait rapidement que je trouve une raison à mon énervement, je ne pouvait pas attirer des ennuis à Corin même après ce qu'il m'avais fait. Je repensais à la façon dont je me suis emporté tout à l'heure contre Alec.

- Qu'est-ce qui se passe, Bella?
- Qu'est-ce qui se passe ? Je vais te dire ce qu'il se passe. Alec me tape sur les nerfs, Démétri me tape sur les nerfs, Felix me tape sur les nerfs et tu me tapes sur les nerfs !
- Calme-toi, Bella. Pas besoin de t'énerver, tu sais très bien que tu ne maitrises plus ton don lorsque tu t'emportes, ne met pas la cité dans un état désastreux pour quelque chose que tu ne comprends pas.
- Que je comprends pas ? Ce n'est pas que je ne comprends pas c'est que tu me caches tout! Je ne suis pas une gamine, Aro, arrête de me prendre pour telle.
- Mais, voyons Bella...
- Non, le coupais-je, j'en ai assez, sa suffit. C'est fini, Aro. Tout est fini, toi, nous, les Volturis!
- Quittes les Volturis si tu le souhaites, mais tu reviendras parce que tu ne pourras pas me quitter. Un amour vampirique est éternel.
- Excepté que je ne suis pas le moins du monde amoureuse de toi. Je te ferais parvenir un message lorsque je partirais, dis-je avant de quitter la pièce.

Je partis plus en colère mais déterminée comme jamais. Je rabattais ma capuche et partis dehors. Je courus pour me changer les idées et cela marchais. Je me rendis compte alors que j'avais faim. Je pris la direction de Pise, au bout d'une demi-heure j'y arrivais, il faisait nuit noir. Je déambulais lentement entre les badauds qui admirait la célèbre tour de Pise de nuit. Je ne comprenais pas cette engouement pour cette tour, elle est juste de travers, erreur de construction ou non, ca ne devrait pas la rendre plus spéciale qu'une autre tour. Je pris une allée déserte où je vis une femme pleurer sur un escalier, elle avait un goût appétissant mais ça me déchirait le cœur de lui faire ça. Elle devait avoir une famille, des amis, tout comme moi j'en avais surement eu une, et elle ne devait pas mourir triste. Mais j'avais soif et cela l'emportait sur ma répugnance, je m'approchais d'elle lui posa une main sur l'épaule, elle me regarda intriguée puis je planta mes crocs dans sa veine jugulaire et la vida de son sang. Je me leva, dégoutée de moi-même, et partis en courant.


Dernière édition par xAudrey le Mer 24 Mar - 15:47, édité 1 fois

avatar



Féminin Messages : 291
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 24
Localisation : Il faudra que tu cherches =P

Voir le profil de l'utilisateur http://a-vos-plumes.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Souvenir Oublié [Twilight]   Mer 24 Mar - 15:44

Chapitre IV

Je ne savais plus où j'en étais. Tous ce que je pensais vrai était faux et tous ce que je pensais faux était vrai. Aro n'est qu'un vil manipulateur, et je suis persuadé qu'il ne me porte aucun sentiments profond mis à part le violent désir de garder mon pouvoir auprès de lui. Mon esprit n'est pas si protéger des autres que je ne le pensais. J'avais bien un passé, mais celui-ci m'avait été enlevé par mon meilleur ami, et cela ne doit pas être par hasard, mon passé vaut quelque chose mais je ne pourrais pas le connaître. La seule chose que je savais toujours c'est que j'étais un monstre irrécupérable, une tueuse avare de sang, une âme damné, dégoûtée d'elle-même. Et puis il y avait ces étranges vampires aux yeux d'or et les visions effrayantes qu'ils m'apportaient. Ainsi que le fait que tout avait été mis en place pour que je ne les voit pas et que je ne sache rien sur eux, alors que tous autour de moi avaient l'air de savoir qui ils étaient. Soudain, une phrase de Corin, qui ne m'avait alors pas interpellée, me revint en mémoire «Sauf que l'arrivé dans la cité de ces vampires, je ne sais pas si tu es au courant, complique les choses et je ne peux plus te laisser dans l'ignorance.» Qu'est-ce que cela signifie ? Ais-je un lien avec ces personnes venus d'ailleurs ? Est-ce pour cela que l'on m'avait effacé la mémoire ?

Toutes ces questions m'embrouillaient l'esprit, je devais trouver quelqu'un capable d'y répondre ou au moins me mettre sur la voie des réponses. La seule personne de confiance qui me vint à l'esprit fut Heidi. A cette heure, elle devait sûrement être entrain d'enlever à leur famille des personnes innocentes. Je retournais aux environs de Volterra et me concentrais afin de sentir sa piste. Après l'avoir trouvé, je la suivis jusqu'à une vieille bourgade isolé et la trouvais entrain de tenter aisément de convaincre une pauvre femme de l'accompagner. Elle dus me sentir puisqu'elle s'excusa auprès de la femme et vint me rejoindre.

- Bella, que fais-tu ici?
- Je voulais te voir. Il faut absolument que je te demande quelque chose.
- Je suis désolé mais là j'ai vraiment pas le temps je dois amener le repas à Volterra dans une heure. On auras qu’à en parler après.
- Non, je ne retourne plus à Volterra. Et ce n'est pas un «repas», tu te rend compte que c'est des femmes et des hommes, comme nous l'étions avant. Tu ne te rends pas compte que c'est horrible ce que l'on fait et comme tu les traites c'est ignoble!
- Bella, je suis désolée, ne t'indignes pas comme ça, c'est juste notre nature. Bon écoute, on se retrouve à l'orée de la foret au crépuscule.
- Très bien, lui répondis-je d'une manière bien trop sèche avant de partir en vitesse.

J'admirais le coucher de soleil, assise sur une épaisse branche en haut d'un pin, lorsque je sentis Heidi arriver. Je sautais et me retrouvais nez à nez avec elle.

-Bien, je suis tout à toi à présent. Tu peux me demander tout ce que tu veux. Mais racontes-moi d'abord pourquoi tu ne veux plus retourner dans la cité et si cela a un rapport avec le fait qu'Aro était d'une très mauvaise humeur tout à l'heure.
-Effectivement, c'est sûrement à cause de moi qu'Aro était en colère. Le pauvre viens de perdre sa misérable maîtresse et le pouvoir qui va avec, lançais-je sarcastique.
-Bella, qu'est-ce qui c'est passé?
-On s'est violemment disputés car il ne me fais pas confiance, qu'il me cache énormément de choses et principalement sur ces étranges nouveaux venus. Et justement c'est entre autre à ce sujet que je voulais en venir. Qui sont-ils? Je suis persuadé que tu le sais.
-Je ne sais pas grand chose sur eux. Ils vivent en clan, pour eux ils sont une famille et une grande. Il n'existe que deux clans comme eux. Ils vivent dans le nord des Etats-Unis. Et le plus étrange, en effet, c'est qu'ils se mélangent aux humains, je n'ai jamais sus comment ni pourquoi.
Malgré la sincérité de sa voix, je perçais la peur de trop en dire dans son regard, ce qui m'attrista. Elle aussi à l'instar de tous les autres en savait plus
que moi et ne voulait pas me mettre au courant.
-Et que font-ils ici?
-Je n'en sais rien, Bella.
-Et si je te dis que je suis au courant qu'Aro et Corin m'ont falsifié la mémoire, tu n'en sais rien aussi?!

Je commençais à m'emporter mais au moins ça avait le mérite d'être clair. D'après la certaine stupeur et peur sur son visage, elle était aussi forcément au courant.

-Écoute, Bella. Tous ceci n'est pas de mon ressort. Certes je suis au courant de l'histoire. Et je suis d'accord que c'est dur d'être la seule à ne rien savoir. Mais Aro voulais faire sa pour ton bien, et certainement pour le sien aussi je pense. Mais il nous a tous réduit au silence et j'en ai déjà trop dit et le fait que tu sois au courant de cela montre que quelqu'un d'autre à trop parler. Et Aro va le savoir, et il va être dans une rage folle, alors je devrais rentrer. Et toi, tu devrais sans doute partir si tu ne veux pas souffrir.

Elle commença à partir, puis se retourna une dernière fois «Ne remues pas le passé, Bella.», et elle partit dans la nuit en direction de cette cité pleine de mensonges.

Je sentais la rage monter envers cette injustice. On me privais de mon passé, on me privais de comprendre. J'étais seule et personne n'avais l'air de vouloir m'aider... Je canalisais ma force dans mes mains et les mis en avant en direction des arbres. Un éclair surgit et frappa de plein fouet les deux arbres, que visaient mes mains, qui prirent feu immédiatement. Je regardais le spectacle du feu s'étendre aux autres arbres et mon esprit se vida de toute colère. Lorsque je sentis la détresse des animaux de la foret devant cette masse de feu, je fis tombé une pluie torrentielle qui éteignit les flammes en quelques instants.

avatar



Féminin Messages : 291
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 24
Localisation : Il faudra que tu cherches =P

Voir le profil de l'utilisateur http://a-vos-plumes.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Souvenir Oublié [Twilight]   Lun 10 Mai - 22:09

Chapitre V




Dans le milieu de la matinée, un énorme nuage cacha le soleil, et je pus enfin sortir de ma cachette sans crainte que des humains me voit briller tel un diamant. J'avoue cet effet du soleil sur notre peau est magnifique, c'est quelque chose d'unique et invraisemblable, malheureusement cela nous dérangeait beaucoup et nous ne pouvions pas faire grand chose de nos journées, et encore plus dans un pays aussi lumineux que l'Italie. Je me mis à déambuler vers l'orée de la foret, il fallait que j'aille en ville, le soif me tenaillé a gorge et me provoquait une atroce souffrance. Et je me dégoûtais à nouveau en pensant que je devais faire du mal pour me faire du bien, c'était horrible. Soudain, je sentis une odeur d'un de mes congénères. L'odeur exotique me rappela tout de suite de qui il s'agissait; le mystérieuse inconnu au cheveux cuivré. Je me dirigeais dans sa direction, pleine de curiosité, mais l'image que je vis me choqua plus qu'autre chose. Il était là, accroupis sur un cerf, et le vidait goulûment de son sang. Comment peut-il se nourrir ainsi ? C'est insensé! Je restait immobile, l'air béat, lorsqu'il se retourna et m'aperçut. Il se figea alors, on aurait dis qu'il avait croiser un mort, quoi que ce ne fut pas faux, et son air me rappelait vaguement celui qu'il avait dans ma vision de l'autre jour avec ces autres vampires aux yeux dorées. Il se releva très lentement, bien plus lentement qu'un humain, et s'approcha de moi à cette même vitesse le visage ahuri. Son doux et plaisant ténor résonna alors dans la clairière:
-Bella?, il posa cette question entre espérance et manque d'assurance. Le fait qu'il sache qui j’étais me stupéfia.
-Qui es-tu? Comment connais-tu mon prénom?.
C'était étrange, il parut triste et heureux à la fois. J'en fut déstabiliser.
-Tu es vivante! Mais comment?
Je... Oh!
-Non techniquement je suis morte. Mais tu n'as pas répondu à ma question!
-Euh, ouais. Je m'appelle Edward Cullen, je viens de Forks dans l'état de Washington. Et, tu ne te souviens vraiment pas de moi …?
-Non, je ne sais absolument pas qui tu es. Puis-je savoir où as-tu entendu parler de moi ?
-C'est une longue histoire. Tu veux vraiment le savoir?
-Absolument.
Il s'assit sur un rocher et je m'y installais aussi, toute ouïe.
-Et bien, il y a dix ans de cela, tu été une humaine de dix-huit ans vivant chez son père à Forks...
-Comment sais-tu tout cela?
-Nous sortions ensemble, Bella, nous envisagions même de nous marier.
-Je ne te crois pas! Arrêtes de me raconter des mensonges!
-Si tu ne me crois pas je peux te dire des tonnes de choses sur toi. Physiquement, bien que tu sois bien plus belle que tu ne l'était déjà, tu n'as pas tellement changé, à part tes yeux qui avant étaient chocolat. Je suis persuadé que si on regarde ton poignet, il te reste une légère cicatrice de morsure, Pour ce qui est de ton caractère, il s'est encore plus développé en te transformant, donc je pense que tu es toujours quelqu'un de réservée et déterminée, ainsi que compréhensive, attentionné et intelligente. Tu aimais la nature aussi, les beaux paysage t'ont toujours attiré et je suis sur que ton accord avec la nature est d'autant plus marqué. Tu adorais la chaleur et le soleil au contraire de la pluie et de l'humidité. Les seules choses qui ont changé je pense c'est que tu n'est plus atrocement maladroite et que tes larmes et les battements de ton cœur ne trahissent plus chacun de tes sentiments. Et bien sur, il faut dire que ton esprit est toujours aussi fermé que lorsque tu était humaine.


C'était incroyable, à peu de chose près il me connaissait complètement, alors soit il a un don pour connaître les gens qui traverse la barrière de mon esprit, soit il ne ment pas, il me connaît. C'était incroyable, cela veut dire que je rencontre la première personne ayant partagé mon passé, pour la première fois depuis longtemps j'étais plus qu'heureuse, un sentiment de bien être se propageait dans tout mon être et, dans cette sombre journée, le soleil lumineux comme jamais nous illumina tout deux au travers des nuages. Je compris alors qu'il avait raison, je n'aimais ni la pluie ni l'humidité et ne pouvant plus faire passer mes sentiments par des larmes comme je le faisais apparemment étant humaine, je les fais passer par mon don qui provoque une tempêtes a chaque fois que je me sens mal et pour la première fois que je me sens bien, le soleil réchauffe ma peau et nous fais briller comme des diamants vivants.

avatar



Féminin Messages : 291
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 24
Localisation : Il faudra que tu cherches =P

Voir le profil de l'utilisateur http://a-vos-plumes.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Souvenir Oublié [Twilight]   Lun 10 Mai - 22:11

Chapitre VI


Edward, que le soleil rendait encore plus beau qu'un Apollon, me regarda dans les yeux d'un regard interrogateur:
-J'ai moi aussi une question à te poser. Tu ne te souviens plus de moi, ni de nous. Qu'est-ce qui c'est passé ?
Mon visage s'assombrit:
-Je ne sais pas. Je ne sais plus. Un jour, je me suis réveillée et j'étais un vampire. C'est la première chose dont je me souvienne....
-Comment est-ce arrivé? Ta transformation? Ton amnésie?
-C'est compliqué, dis-je vaguement. Mais racontes-moi. C'est quoi notre histoire? Je veux en savoir plus.
-Et bien... Tu es arrivé au milieu du second semestre, tu es venu vivre chez ton père, Charlie à Forks pour laisser ta mère, Renée voyager avec son nouveau mari. On s'est tout de suite remarqué, toi parce que tu étais trop téméraire et curieuse pour une humaine, tu es venu vers nous sans crainte apparente, moi, parce que tu étais ma Tua Cantate et parce que je ne pouvais pas atteindre tes pensées...
-Tu lis dans les pensées ? Comme Aro ?
-Non, Aro peut visiter les plus profondes pensées au toucher, moi je vois ce que les gens pensent à l'instant présent à plusieurs kilomètre à la ronde. Mais on parlais de toi, non?
-Désolé, continues!
-Donc ensuite, tu as réussis à découvrir ma réalité et celle de ma famille Je me suis alors dis que je n'avais plus rien à cacher, juste à faire attention de ne pas te vider de ton sang, alors on as dévoilé notre amour au grand jour. Mais un jour que je t'ai emmené à une partie de baseball avec ma famille, trois vampires nomades, Victoria, James et Laurent, ont débarqué. Laurent est un traqueur et s'est mis en quête de ton sang, on as tous fais pour te protéger, mais il nous as devancé et tu t'es retrouvé piégé dans le gymnase de ton enfance avec lui, on est arrivé un peu en retard, il t'avais déjà mordu, au poignet, dit-il en me le prenant et en traçant du bout de son doigts la cicatrice, j'ai alors aspiré ton sang pour te vider de son venin. Je ne voulais pas te voir transformée, damnée, privée de ton âme....
-Et ensuite...
-Ensuite, la vie a repris son cours, on as été au bal de promo ensemble, on as passé l'été ensemble. Mais au début de l'année qui as suivis, on as fêter ton anniversaire avec ma famille et tu t'es coupée... Tu aurais pus mourir, mais on a éviter le pire, et pour empêcher que cela récidive, on es partis. On ta laissé seule pendant des mois, tu es tombé en dépression.. je n'ai pas envie de trop relater cette période. Mais un jour, tu m'as retrouvé et sauvé d'une mort certaine depuis on était revenu à Forks. Mais Victoria, la compagne de James voulait se venger de la mort de ce dernier et s'en prendre à toi. C'est là que tout à dérapé...
-Edward, que c'est-il passé?
-Elle ta traqué, elle créait une armée de nouveaux nés pour te tuer toi mais aussi les miens. On a alors demandé de l'aide au loup-garous...
-Des loups-garous? Mais vous êtes fou! Depuis quand on s'allie aux loup-garous!
-Je te signale que l'objet principale de l'alliance, c'était toi! Tu été une proche amie de l'un d'entre eux, dit-il d'une voix qui se brisa sans que je comprenne pourquoi.
-Je me demande bien comment j'ai fais!
-Bref, continua-t-il comme en transe, on s'est allié à eux pour faire la guerre, mais ton soit disant ami, n'était pas simplement cela. Quand je l'ai découvert, quand je vous ai découvert, vous embrassant... Je suis devenu fou et je me suis enfui. Ma famille s’est battu contre Victoria et ses nouveaux-nés avec les loups-garous puis, ils sont partis à ma recherche. Tu t'es donc retrouvé toute seule à nouveau déprimée bien qu'il y avais ce loup-garou, Charlie t'as donc envoyé en voyage avec ta mère. Et là vous avez toute les deux disparues...


Il paraissait bouleversé par son histoire, en même temps je le comprenais la fin est triste. Mais moi cela me ravissait, je connaissais enfin mon passé, ce passé tant désiré. Il y avait bien sur beaucoup de détails sombres, je ne comprenais pas pourquoi il ne me parlait pas de sa première fuite, de sa famille, ainsi que de sa deuxième fuite. Mais je ne voulais pas le rendre encore plus triste, son visage était bien plus beau lorsqu'il était éclatant de bonheur. Je détourna alors la conversation.

-J'ai une question à te poser.
-Je t'en pris.
-Qu'est-ce que tu faisais quand je suis arrivé? Cette question lui rendit le
sourire.
-Tu n'as donc jamais entendu parler de nous? On est pourtant réputé pour notre surprenante manière de nous nourrir. Nous sommes végétariens, ma famille et moi. On ne touche pas au sang humain, on ne se nourrit uniquement d'animaux.


J'étais complètement abasourdis. Alors il existait une manière de ne pas tuer d'humains, il existait un moyen de ne pas se sentir un monstre dès que le soif tenaillait sa gorge, de ne pas se dégoûter dès que l'on se sentais rassasié. Une soudaine envie monta alors en moi, et je me décida tout de suite à tenter, mon dégoût de moi même s'envolerait peut être. Je fermais les yeux et sentis un jeune cerf pas loin, je me mis debout, le pista puis lui sauta au coup et lui trancha la jugulaire. Le met n'était pas réellement délicieux mais je sentis le feu ardent de ma gorge s'éteindre. Un rire cristallin m'arriva au oreille je lâcha ma proie et vis Edward hilare appuyé
contre un arbre.


-Tu es devenue terriblement spontanée, Bella! Comment c'était?!
-Amusant, mais terriblement moins bon que le sang humain.
-Normal, cela nous donne juste de la force, mais ça ne comble pas le reste.
C'est le seul moyen que nous avons trouver pour subsister sans devenir des monstres. Il faut faire des sacrifices, mais, nous avons de magnifiques yeux en prime. Ça compte, non?

Je m'approcha de lui à une vitesse vampirique:
-C'est donc l'origine de vos yeux d'or ? Je pense vraiment me mettre à votre régime, plaisantais-je.


Soudain, l'image de lui et quatre autre vampires aux yeux d'or tel que lui me revint. C'était sûrement eux sa famille, et ses acolytes doivent en être aussi. J'aimerais vraiment qu'il m'en parle mais je ne pouvais le replonger dans sa tristesse et son passé.

avatar



Féminin Messages : 291
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 24
Localisation : Il faudra que tu cherches =P

Voir le profil de l'utilisateur http://a-vos-plumes.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Souvenir Oublié [Twilight]   Lun 10 Mai - 22:12

Chapitre VII



Le temps passait. Voilà plus de deux semaines que je passais mon temps avec Edward. J’avais commencer mon régime végétarien et je dois avouer que ce que je préfère c'était le lynx, bien sur il n'y en avait pas trop dans le coin mais celui que j'avais goûté m'avait parfaitement plu. Nous parlions de nombreuses choses avec Edward, il m’avait raconté quelques anecdotes sur notre vie d'avant, sa façon dont il avait été transformé. J'ai rencontré Esmée et Carlisle, ses parents. Ils ont été heureux de me voir, je l'aurais sans doute été aussi si je m'en souvenais. Nous avions parler un peu puis ils étaient partis chasser. Edward m'as demandé ce que j'avais fait durant toutes ces années à Volterra. Je lui racontais à peu près, en lui cachant bien sur ma relation avec Aro, je ne pense pas que cela lui aurais plu. Je lui décrivis mon pouvoir, mes ballades, mon sentiments de solitude dans cette cité. Un soir, je lui avouais ce qu'Aro , ainsi que Corin, m'avais fait. Il partit dans une rage folle et j'eus du mal à l'empêcher de partir en courant vers Volterra pour tuer Aro. Quand il ne fut plus enragé, je lui demandais, pour changer de sujet et par curiosité, pour quelles raisons lui et ses parents étaient venu demander une audience à Aro. Son visage, se referma, je n'aurais sûrement pas du.


-Je pense que je dois te le dire effectivement, même si ça me fais mal d'y penser. Nous sommes venus demander aux Volturis de l'aide pour que l'on puisse retrouver le reste de notre famille.


Je le regardais sans comprendre. Sa famille avait disparu. Était-ce pour ça qu'il ne m'en avait que peu parler? Que leur étaient-ils arrivés?



-Que leur est-il arrivé?, demandais-je d'une voix qui se voulait douce.
-C'est assez long à expliquer... Ils sont quatre, Alice et Jasper ainsi qu'Emmett et Rosalie. Ce sont deux couples qui s'aiment passionnément. Alice, c'était ta meilleure amie, une petite brunette pleine de vie et Jasper un grand blond plutôt réservé. Emmett un est grand costaud qui ne prend jamais rien au sérieux, toujours entrain de rire, tu t'entendais très bien avec lui, par contre Rosalie c'est celle qui t'appréciait le moins, en partis parce que tu étais une humaine qui voulait devenir un vampire alors qu'elle aurait voulu resté une humaine et mourir comme tout le monde.


Je devinais alors que Rosalie était une grande et magnifique blonde. C'était les personnes de ma vision. C'était donc eux sa famille. C'était des personnes que j'aimais. Devant les sanglots sans larmes d'Edward, je me décidais de tout mettre en œuvre pour les retrouver quoi qu'ils leur soient arrivés.


-S'ils ont disparus, c'est ma faute... Je.. Je suis partis. J'ai déserté le champs de bataille.
-Comment ça?
-C'était contre Victoria et ses nouveaux-nés, je m'étais enfui de t'avoir vus embrasser ce loup-garou. Ils étaient alors démunis. J'aurais du être là , j'aurais pus les aider.. J'aurais deviner plus amplement le plan de Victoria, j'aurais pus les aider et leur permettre de ne pas disparaître. Mais je suis parti, et quand Carlisle et Esmée m'ont retrouvés, ils m'ont appris que Seth, un loup que j'adorais comme un frère, était mort. Ils ont ensuite ajoutés que quand ils ont fais le ménage, ils se sont rendus compte que Alice, Rosalie et Emmett avaient disparus. Jasper était désespéré, mais puisqu'il n'y avais pas de corps, ni de restes, ils étaient forcement en vie, avait-il dis alors il est partit à leur recherches sans même attendre. Dès que j'ai appris ça, on est partis à sa recherche, ainsi que celle des autres. Nous avions réussi a avoir quelques nouvelles de lui mais il ne nous jamais attendu, il était trop pressé de retrouver Alice, pour rester à un endroit plus d'une demi journée. Lorsque l'on s'est rendus compte que cela faisait plus d'un an et demi qu'il ne nous avait plus donné de nouvelles et que l'on avait toujours pas retrouvé les autres, on a décidé de venir demandé de l'aide aux Volturis. Ils ont réservés leurs jugement pour plus tard. Je n'y ai pas assisté, mais quand Carlisle et Esmée sont venus, ils m'ont appris par la pensé qu'ils avaient refusés notre demande car des vampires disparus ne faisait pas partis de leurs fonctions et Esmée et Carlisle sont ensuite rentrés car Esmée n'as plus la force pour l'instant de rechercher ses enfants disparus. Moi, je suis resté avec toi car je ne peux te laisser maintenant que je t'ai retrouvé. Bien sur, mes frères et sœurs sont importants mais je ne peux plus te quitter...
-Tu n'en auras pas besoin! C'est aussi ma faute s'ils ont disparus car c'est ma faute si tu es partis. Et je les aimais aussi apparemment et je veux apprendre à les aimer à nouveau. Je resterais avec toi, et on les trouveras ensemble! On va retourné à Volterra et je les forcerais à nous aider.
-Bella, je..
-Non, ne dis rien ma décision est prise. Viens, suis moi!


Et je me mis à courir plus rapidement que jamais vers Volterra main dans la main avec Edward.

avatar



Féminin Messages : 291
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 24
Localisation : Il faudra que tu cherches =P

Voir le profil de l'utilisateur http://a-vos-plumes.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Souvenir Oublié [Twilight]   Lun 10 Mai - 22:12

Chapitre VIII



La cité, belle et majestueuse, se dessinait à l'horizon et un sentiment de victoire proche se dressait en moi. Nous entrâmes dans la cité, et nous rendîmes directement dans la grande salle au tout dernier étage. Caius et Marcus étaient, assis sereinement sur leur trône, Aro ,lui, discutait vivement avec Alec et Jane. Il se retourna alors vers nous suite à un message silencieux de Jane et lança d'une mine enjouer:
-Bella, ma mie, vous êtes revenu. Je vous avez dis que ne pouviez vous passez de moi!
Je sentis le regard insistant et curieux d'Edward sur moi. Je ne lui avais pas dis que j'avais eu une relation avec Aro et je ne souhaitais pas qu'il le sache. Soudain, le regard d'Aro changea, il passa d'heureux à surpris et troublé.
-Mais...NON, rugit-il. Il s'approcha furieusement d'Edward qu'il venait de remarquer, l'empoigna par la gorge et le lança contre un mur.
-Qu'as-tu fais? Elle est mienne! Je t'interdis de la toucher!,continua-t-il menaçant.
Je m'approcha alors vivement de lui, lui pris la tête entre mes mains pour lui faire plongé les yeux dans les miens désormais d'or mais furieux.
-Non, Aro je ne suis pas tienne et tu le sais. Je suis sienne depuis le début. Nos âmes sont sœurs et ceux bien avant même ma naissance et même ma renaissance. Certes, tu as tout fait pour que je ne le sache pas. Tu m'as effacé la mémoire, tu m'as tenu recluse en Italie et tu as mis dans le secret toutes la cité. Mais tu as tout raté, les gens qui s'aiment finissent toujours par être ensemble. Et même si je ne me souviens plus de rien par ma propre mémoire, il m'a redonné les souvenirs que tu m'as volé. Alors même si ce n'était pas mon âme sœur il me mérite plus que toi.

Mon discours avait été prononcé avec des mots sortants du plus profonds de mon âme, et je me rendis compte alors que, oui, j'aimais Edward. Même si, je n'avais eu aucun passé avec lui, les derniers jours avec lui m'ont permis de découvrir cette personne tendre et charmante mais aussi déchiré de l'intérieur. Je décida alors que je finirais mon
éternelle vie dans les bras de cet Apollon. Ma tirade avait chamboulé Aro, mais son air abasourdi changea et il partit dans une hilarité froide et menaçante.

-Ton discours était particulièrement frappant, Bella. Mais quand je repense à tous les moments que je viens de prendre de la mémoire de ton cher Edward, tout cela me rend hilare. Non mais c'est invraisemblable, tu devrais te voir sauté sur ces pauvres animaux, tu es complètement ridicule. Mais le plus ridicule, c'est ce en quoi tu crois. Tu crois vraiment en cette histoire d'âme sœur? Tu crois vraiment que je t'ai retenu ici simplement pour t'éloigner de ton âme sœur? Et tu crois vraiment que t'enlever ton passé, te le cacher et te retenir sont les seules choses détestables que j'ai faites? Tu es vraiment trop idiote, ma pauvre!

Et il repartis avec son rire tonitruant. J'entendis alors Edward grogner en se relevant.

-Espèce de salaud! Comment as-tu pu faire ça?, hurla-t-il avant de se jeter sur lui. Je ne
l'aurais jamais imaginer parler comme ça mais il avait forcement du entendre quelque chose dans la tête d'Aro pour régir ainsi. Je les regarda alors, impuissante, sans savoir le pourquoi du comment.


Les deux adversaires se battaient violemment à force égale, coup de crocs, coups de points, coups de pieds. Tous étaient évité, chacun lisait dans les pensées de l'autre l'attaque à venir. L'assemblé avait un regard impassible, jusqu'au moment où Edward arrache un bout de chair du coups d'Aro, tous le monde est surpris. Mais Edward se retrouve alors à terre, pris de convulsions douloureuses sans faire entendre ses cris de douleur. Je me tourna alors vers Jane, elle avait un sourire vainqueur sur les lèvres et le regard profondément concentré sur la douleur d'Edward. Je me jeta sur elle, elle n'avait pas le droit de le faire souffrir ainsi. Mon attaque l'arrêta mais Felix et Démétri m'attrapèrent par les bras et m'empêchèrent de faire un quelconque mouvement. Alec arriva derrière sa sœur et lui pose une main affectueuse sur l'épaule.


-Tu crois vraiment pouvoir t'en prendre à ma sœur comme ça? Certes mon pouvoir ne peut rien contre toi, mais tu es en mauvaise position pour te défendre, non?

Il m'assena un violent et rapide coup de pied dans le ventre, puis un coups de poing dans la tempe.

-Lâche ! Hurlais-je avec rage.
-Ah ouai?!

Et il m'assena une série de nouveau coups qui me firent saigner et souffrir à plusieurs
endroits. La colère était énorme, et mon don que je retenais depuis le début de cette violente assemblée éclata. Le vent souffla violemment et fis éclaté toutes les vitres d'un seul coups, tous les regards se tournèrent sur les vitres puis sur moi, mais je ne m'en rendis pas compte tellement mon pouvoir se déchaînait. La terre se mit à trembler avec une tel force que tous les monde, excepté moi, se trouva projeté à terre. Les murs de la salle se fissurèrent, un éclair frappa le toit qui prit instantanément feu, le vent fit s'écrouler les murs. Nous retrouvâmes tous à l'air libre dans un violent orage et où la tempête qui faisait rage déstabilisait tous le monde autour de moi.


Mon pouvoir n'avait jamais atteint une telle force, tous les êtres immortels aux forces
surréalistes présents dans ce château étaient à présent cloués au sol, et la tempête qui faisait rage autour de nous ne leur permettaient aucun mouvements. Je me retournais et vit Aro, au sol comme les autres, me fixant d'un regard réprobateur mais aussi suppliant. Qui aurait pensé qu'un vampire aussi vieux et puissant que lui supplie quelqu'un comme moi. Je me tournais ensuite vers Edward. Il était en piteuse état avec des bleus et du sang qui coulait sur son visage. Il était abattu, aussi bien physiquement que moralement, cela se voyait. Mais pourquoi? Qu'avait-il bien pus entendre dans la tête d'Aro? Hélas, je ne pouvais lui demander par cette tempête. Je m'approchas de lui et lui pris la main. Aussitôt, la protection que m'offrait mon pouvoir le protégea lui aussi et il se releva. Je le pris dans mes bras pour lui offrir une étreinte la plus chaleureuse possible. Après un moment, il me repoussa et me regarda affligé.

-Il faut partir à présent, Bella!
-Mais... et tes frères et sœurs ?!
-Vu le carnage que tu viens de faire, cela m'étonnerais qu'ils nous aident mais même sans cela, ils ne l'auraient pas fait.
-Qu'est-ce que tu racontes ?
-Les autres choses détestables qu'Aro a fais, c'est m'enlever ma famille. Il avais tous planifié.
-Mais c'est affreux, que leur est il arrivé?
-Aro n'as pas si malin que ça, il m'as exposé tous son plan tout à l'heure et je suis persuadé qu'on peux les retrouver maintenant, vivants. Ce monstre les a enlevés et les torture jour après jour.
-Mais comment?
-On en parleras plus tard. Partons maintenant!
-Attend une petite minute.

Je me dirigea vers Aro, toujours suppliant. Edward l'avait bien amoché, il était à ma
merci. Je lui mis mon plus puissant coup de poing dans la figure, il ne s'y attendais pas. La chair que lui avait arraché Edward dans le cou me permettait de le tuer, et c'est ce que je fis. Je me concentra de toute mes forces pour qu'un éclair atteigne des débris au sol, et le tous s'embrasa. Je pris la tête d'Aro entre mes mains, lui arracha et la lança dans le feu. Des cris de stupéfaction et de colère se propagea dans l'assemblé mais ils ne pouvaient rien faire. Je poussa le corps d'Aro dans les flammes et partis en courant avec Edward.


Nous nous arrêtâmes après plus d'une heure de course, et nous retournâmes dans la direction du château. J'avais réussi à canaliser un maximum d'énergie pour que la tempête reste le plus longtemps possible au dessus de la cité, et on l'apercevait seulement disparaître. Au loin, on distinguait la fumée des flammes qui venaient de détruire Volterra, la plus grande cité vampirique du monde...

avatar



Féminin Messages : 291
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 24
Localisation : Il faudra que tu cherches =P

Voir le profil de l'utilisateur http://a-vos-plumes.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un Souvenir Oublié [Twilight]   




Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

Un Souvenir Oublié [Twilight]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A vos plumes ! :: La Bibliothèque :: Vos Oeuvres :: Oeuvres en cours :: Vos Fanfictions-